ACTIONS REPARATRICES PRESTATIONS ET GUIDANCES EDUCATIVES - ARPEGE

Numéro de dossier :

2557

Siège principal :

Quai de la Boverie, 2 et 9
4020 LIÈGE
Commune : LIÈGE
Arrondissement : LIEGE

Pour contacter ce service :
Téléphone : 04/3441604
Téléphone (2) : 04/3445487
Fax : 04/3401190
E-mail : info@arpegeasbl.be
Website : http://arpegeasbl.be

, 2

Objectifs :

Organiser la prise en charge de prestations éducatives et d'intérêt général, de médiations et de concertations restauratrices en groupe et groupes de sensibilisation aux victimes de prévus par la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse.

Activités :

 

La prestation d'intérêt général

La prestation est une réponse légale imposée par le juge de la jeunesse au mineur d'âge qui a commis un fait qualifié infraction. Elle s'adresse à tout adolescent de 12 à 18 ans apte à s'intégrer dans un milieu de travail tout venant. Pour satisfaire à cette mesure, le jeune exécute des services au bénéfice de la communauté tout en demeurant dans son milieu de vie.

Le juge fixe le nombre d'heures ; les maxima sont de 30 heures par ordonnance et de 150 heures par jugement. La prestation permet au mineur d'effectuer une réparation symbolique du préjudice subi par la victime et la collectivité, tout en le responsabilisant aux conséquences de ses actes sur lui-même, son environnement et la victime.

La prestation qui s'accompagne d'une guidance éducative destinée à donner tout son sens à la mesure imposée, vise à améliorer la connaissance de soi, les aptitudes sociales et le respect des limites qu'impose la vie en société.

La médiation auteur-victime

La médiation est un processus proposé par le parquet, le juge ou le tribunal de la jeunesse. Un tiers neutre, le médiateur, met en relation l'auteur et la victime d'un fait qualifié d'infraction pour tenter de dénouer le conflit, manifesté ou causé par ce fait ; il les aide à trouver eux-mêmes une solution restauratrice, sans leur imposer ses vues.

La médiation favorise chez le jeune auteur des faits, une décentration de soi par la prise de conscience de son acte et de ses conséquences dommageables pour une victime bien identifiée.

La victime peut, elle, être reconnue en tant que telle. Au-delà de l'ouverture d'un espace de parole et d'expression émotionnelle, la médiation lui octroie un certain pouvoir, une possibilité de participation active à la résolution du conflit qui l'oppose à l'auteur des faits.

Elle lui offre en outre la possibilité d'avoir une explication (directe ou par l'intermédiaire du médiateur) avec l'auteur des faits, et de trouver réponse à des questions auxquelles seul ce dernier peut répondre. Une médiation aboutie peut aider la victime à la restauration de la confiance en elle, en l'autre et en la possibilité d'une pacification de la vie sociale.

Concertation Restauratrice en Groupe

La Concertation Restauratrice en Groupe (CRG) est une offre restauratrice proposée par le juge ou le tribunal de la jeunesse.

Ce processus permet aux personnes directement concernées par un fait qualifié infraction, à leur entourage, et à un ou plusieurs représentants de la communauté (généralement, un policier), de rechercher ensemble des solutions restauratrices au conflit. Tout le contexte social s'investit ; les participants établissent ensemble un état des lieux des dommages et des besoins, et réunissent les ressources pour dégager des pistes de solutions adaptées à la situation-problème.

Le groupe est encadré par 2 médiateurs dont le rôle consiste à aider les parties à dégager elles-mêmes, en toute connaissance de cause, un accord équitable qui rencontre les besoins de chacun.

Mais la CRG ne se limite pas à restaurer une paix sociale entre l'auteur et la victime ; elle met à profit les forces en présence afin que l'auteur développe un projet appelé « déclaration d'intention » et s'y investisse.

La déclaration d'intention prend généralement en compte trois axes :

- les torts causés à la victime et leur réparation,

- les effets de la délinquance, avec l'idée que les conséquences pour la société peuvent être perçues et assumées par le jeune auteur,

- la gestion du risque de récidive par le jeune et l'amélioration de son insertion sociale.

A l'issue de la CRG, l'accord entre les différentes parties et la déclaration d'intention sont transmis au juge, qui les homologue avant leur exécution.

Groupe de sensibilisation au point de vue des victimes

Le programme Recto-Verso consiste à mettre en place des groupes de responsabilisation et de sensibilisation à l’égard des victimes, réunissant des jeunes ayant commis un fait qualifié infraction.

Le Juge ou le Tribunal de la Jeunesse l’impose à un jeune âgé de 12 à 18 ans qui a commis un ou plusieurs faits qualifiés infractions ayant causé un dommage à une personne physique (atteintes aux biens ou atteintes aux personnes).

La mesure vise à responsabiliser des jeunes quant à leur(s) comportement(s) délinquant(s). Le programme est conçu comme un espace d’échanges et de discussion autour de thèmes spécifiques ; il ne s’agit donc ni d’un cours ni d’un groupe de thérapie. L’approche groupale facilite la remise en question. Les participants sont amenés à partager leur point de vue, à se confronter aux idées des autres jeunes, et ainsi à s’enrichir de la réflexion collective.

Chaque jour, encadré par deux animateurs, est constitué de 5 à 10 jeunes. Ces derniers doivent s'ajuster aux contraintes de cette mesure : présence aux deux entretiens individuels et aux six séances de groupe, ponctualité, respect des autres, respect du travail et participation aux différentes activités. Les exercices proposés visent à sensibiliser à différents points de vue, se décentrer de sa proppre perception pour développer sa capacité d'empathie, mieux comprendre le cévu des victimes et l'impact de l'infraction au sens large.


 

 

 

Heures d'ouverture :

Permanence de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 (vendredi jusqu'a 16h00).


Compétence territoriale :

Division de Liège de l'arrondissement judiciaire de Liège.

Responsable(s) :

Monsieur BORN Michel
Président

Madame CESCOTTO Joanne
Directrice - adjointe

Monsieur Van DOOSSELAERE Denis
Directeur

Catégories professionnelles représentées dans l'équipe psycho-médico-sociale :

  • Assistant-e en psychologie
  • Assistant-e social-e
  • Criminologue
  • Juriste
  • Médiateur-trice
  • Psychologue

Actualités

À Saint-Nicolas, cap sur votre bien-être !

Envie d’être bien dans votre corps, dans votre tête, dans vos baskets et dans votre assiette ?

Au travers d’une multitude d’activités gratuites, le Département provincial de la Santé en étroite collaboration avec votre commune, ses médecins et ses acteurs locaux, vous invite à prendre soin de vous et de votre santé.


22/11/2016

Dans le cadre de la campagne du Ruban Blanc 2016, nous avons le plaisir de vous inviter à trois représentations théâtrales

"Sur les traces de Léa ", par la troupe de l’Alvéole théâtre.

Ce spectacle gratuit aborde la thématique de la violence conjugale, avec des femmes l’ayant vécue ou côtoyée.


08/11/2016

À Spa, cap sur l'alimentation !

Envie d'être bien dans votre corps, dans votre tête, dans vos baskets et dans votre assiette ?

Au travers d'une multitude d'activités gratuites, le Département Santé de la Province de Liège, en étroite collaboration avec votre Ville, ses médecins et ses acteurs locaux, vous invite à prendre soin de vous et de votre santé.


10/11/2016